Analyses et Interventions

 Analyse, juin 2011 - «Nous sommes plus qu’hier mais moins que demain!» disaient les révoltés espagnols de la Puerta del Sol au centre de Madrid. «La plus grande violence est la pauvreté»scandaient les indignés de la place Syntagma d'Athènes. «A bas la dictature financière!» s'exclamaient les manifestants de Rossio à Lisbonne. Les peuples se réveillent les uns après les autres... (photo, manifestants de la Puerta del Sol, au centre de Madrid)
 Analyse, avril 2011 - Le ministère de la défense est généralement le ministère de la guerre. Derrière les discours sur la sécurité nationale du pays, ou l’aide à la population d’une nation étrangère, ce sont généralement les intérêts de l’industrie nationale qui sont défendus. Parallèlement à la lutte entre transnationales, se déroule une lutte entre Etats. Il s’agit de conflits déclarés (guerre) ou secrets (tels la guerre froide). Ce qui est en jeu, c’est le nationalisme, c’est à dire la volonté de puissance de Nietzsche

 Intervention, 8 mars 2011 - En ce 8 mars, « Journée de La Femme », ou plus précisément « Journée des Nations Unies pour les Droits de La Femme et la Paix Internationale », ayons une pensée pour une femme dont on n’évoque jamais le sort dans les médias de l’Empire : Aafia Siddiqui (photo: Aafia Siddiqui)

 

 Analyse, mars 2011 - Même une lecture rapide de la résolution 1973 du 17 mars, avec laquelle a été décidée la « no-fly zone » contre la Libye, suffit pour trouver une violation gravissime de la Charte des Nations Unies, outre celle du droit international général. Le comma 7 de l’article 2 de la Charte stipule que «aucune disposition du présent Statut n’autorise les Nations Unies à intervenir dans des questions qui appartiennent à la compétence interne d’un Etat». La «guerre civile» de compétence interne à la Libye n’est pas un événement dont puisse s’occuper militairement le Conseil de sécurité...
 Analyse, mars 2011 - La terrible menace iranienne est largement reconnue comme le problème de politique internationale le plus important pour le gouvernement d’Obama. Le général Petraeus a informé le Comité sénatorial des forces armées en mars 2010 que "le régime iranien est la principale menace étatique pour la stabilité" dans la sphère d’influence du US Central Command, le Moyen-Orient et l’Asie centrale. Le terme "stabilité" a ici son sens technique usuel : fermement sous contrôle étasunien (photo: Noam Chomsky)
accueil
Dichiarazione per la Privacy - Condizioni d'Uso - P.I. 95086110632 - Copyright (c) 2000-2020