La CIA confirme avoir fait appel à la mafia pour assassiner Fidel

WASHINGTON, le 26 juin.-- La CIA a préparé l’assassinat du président Fidel Castro, au début des années 60, avec le concours de deux des mafieux les plus recherchés de l’époque à qui elle devait verser 150 000 dollars. C’est ce que confirment les documents dont le contenu vient d’être rendu public.
Le texte, diffusé par les Archives de sécurité nationale de l’Université George Washington, fait partie des 693 pages récemment déclassées par l’Agence et qualifiées de « bijoux de famille », où il est prouvé que ce service d’espionnage a violé pendant près d’un quart de siècle sa propre charte constitutionnelle, informe PL.
L’information sur la tentative d’attentat avait circulé dans la presse des Etats-Unis dès 1971, mais ce n’est que maintenant qu’elle est confirmée. Selon le document, le fonctionnaire de la CIA Richard Bisell avait pris contact, en août 1960, avec le colonel Sheffield Edwards, pour savoir si la CIA avait quelqu’un en mesure de préparer une mission délicate « de type crapuleux ».
« La cible était Fidel Castro », précise le document qui indique que le plan était à ce point scabreux que seul un groupe réduit pouvait en être informé.
Robert Maheu, un source sûre du Bureau de sécurité, a suggéré le nom de Johnny Roselli, un membre de la mafia, qui s’est déclaré prêt à présenter un de ses amis du nom de Sam Gold, « lié aux Cubains ».
Maheu, Gold --dont la véritable identité est Momo Salvatore Giancana--, et un autre individu dénommé Joe, qui s’avéra n’être autre que le célèbre mafieux Santos Trafficante,  figuraient sur la liste des dix hommes les plus recherchés par le Procureur général des Etats-Unis, précise le document.

Source : Gramna


 

Add comment


Security code
Refresh

accueil
Dichiarazione per la Privacy - Condizioni d'Uso - P.I. 95086110632 - Copyright (c) 2000-2020