Mauritanie

 Mauritania, giugno 2011 - le visage du “printemps arabe” est celui d’un jeune journaliste de 26 ans, Rabii Ould Idoumou (photo). On le voit dans tous les sit-in parler au porte-voix et on le reconnaît par son béret rouge avec la figure de « Che Guevara » imprimée sur un côté. Il a été le premier à avoir créer une page de facebook du titre : chassons Abdelaziz ( le président de la Mauritanie) et il l’a fait à visage ouvert en signant par son nom et prénom...
 Mauritanie, juin 2011 - Said Ould Salka a 13 ans et son frère Yarg Ould Salka en a seulement 8 ans. Ils devraient aller à l’école et dans leur temps libre avoir le droit de jouer… mais il n’y a rien de tout cela. En effet, Said et Yarg sont des esclaves, des esclaves par naissance, étant  fils d’une esclave, Salka Mint Elemine (photo, Said et Yarg)
 Mauritanie, mai 2011 - Nouakchott, le lundi 2 mai 2011 à 11h00. Un groupe composé de 8 noirs s’est installé devant le commissariat de police d’Arafat, une banlieue de Nouakchott... (photo, le sit-in devant le commissariat de police d'Arafat)
 Mauritanie, mai 2011 - La rencontre avec Douida (7 ans) et Ouhita (9 ans), deux enfants esclaves récemment libérées à travers l’initiative de Biram Abeid et de ses camarades de l’IRA (photo, les deux enfants libérées avec leur mère)
Mauritanie, mai 2010 - Il est né au Katanga (RD Congo) et vit depuis 20 ans dans la capitale mauritanienne. Récit de vie d'un exil parfois compliqué pour un catholique subsaharien en plein pays musulman, surtout avec la menace que représente Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)

(La cathédrale catholique à Nouakchott)
accueil
Dichiarazione per la Privacy - Condizioni d'Uso - P.I. 95086110632 - Copyright (c) 2000-2021