Honorable audience
Mesdames, Messieurs
Chers amis


Tout d’abord permettez moi de saluer très chaleureusement et avec grand respect la famille Kennedy et d’une façon spéciale Mme Robert F Kennedy. Ainsi je tiens a saluer toutes les personnalités qui sont avec nous dans cette glorieuse cérémonie.

Permettez moi de saluer les efforts de la glorieuse institution ROBERT F.KENNEDY  MEMORIAL qui nous réunit en cette joyeuse cérémonie pour commémorer ensemble les vertus d'un brave homme qui a consacré sa vie à la lutte pour la liberté et la promotion des droits de l'homme,  à l'esprit de ROBERT FRANCIS KENNEDY  nous dédions le   grand hommage.
"Chaque fois qu'un homme défend un idéal, agit pour améliorer le sort des autres ou proteste contre l'injustice, il envoie une petite ondulation de l'espoir qui se propage et se transforme, en accumulant l'énergie et l'audace, en un courant qui peut balayer les puissants murs d'oppression et de résistance ''.Ainsi disait Robert  Francis Kennedy dont j'ai le grand honneur de me trouver en ces moments comme lauréate de son prix des droits de l'homme au titre de l'année 2008 ;mais plus encore;je me sens inspirée de ses mêmes idéaux qui a tant défendus avec conviction et en toute abnégation: je dois alors vous dire que je partage la même conviction que Robert Francis Kennedy  '' que tous les peuples ont un droit fondamental de participer aux décisions politiques qui affectent leur vie'' ;je pense aussi comme il pensait que la protestation contre l'injustice   fait preuve de la plus haute forme de courage.
Mon peuple, le peuple sahraoui, a tant souffert des séquelles d'une guerre injuste menée contre son gré par l'état marocain depuis1975  ;aujourd'hui plus de la moitie de mon peuple vit en diaspora loin de leur patrie et leurs familles, dans des conditions de vie très difficiles,  l'autre moitie continue sa résistance pacifique  héroïque sous l'occupation marocaine.Nous comptons jusqu'à ce jour plus de 500 sahraouis portés disparus depuis l'invasion marocaine du territoire du Sahara Occidental et que l'état marocain refuse toujours de se prononcer sur leur sort alors qu'il mène des campagnes propagandistes d'une pseudo commission de vérité dite'' instance d'équité et réconciliation'' qui parcourent le monde sans porter de véritables  réponses sur les graves violations des droits de l'homme perpétrées contre la population sahraouie.
Depuis le 21 Mai 2005 un soulèvement pacifique et non violent  de la population sahraouie s'est enclenché proclamant le droit à l'autodétermination.
Depuis lors tous les lieux à forte concentration sahraouie  ne sont plus épargnés des manifestants qui se rassemblent dans les places publiques ou les campus universitaire   scandant les slogans proclamant le droit à l'autodétermination et brandissant les drapeaux sahraouies ; ceci se répercute chaque fois de manière périlleuse sur les manifestants qui endurent de sévères épreuves de matraque; de torture allant jusqu'à la mort, comme le cas des jeunes sahraouis  HAMDI LEMBARKI, BACHAIKH LAKHLIFI et Sidha Uld Lahbib ou en purgeant de lourdes peines d'emprisonnement allant jusqu'à 15 ans comme le cas du défenseur sahraoui des droits de l’homme  YAHIA MOHAMED LHAFED ou encore endurer la peine d'infirmité perpétuelle suite à  des interventions brutales des forces de sécurité marocaine  qui ont coûté à l'étudiante sahraouie  SULTANA KHAYA l'ablation de son œil droit ou à l'étudiant sahraoui LWALI  QADMI une paraplégie totale ;sans dire pour autant   des recettes quotidiennes de saccage des domiciles et d'incessantes campagnes d'intimidations et harcèlement contre les défenseurs sahraouis des droits de l'homme allant de l'arrestation pour motif d'activiste des droits de l'homme;voire la révocation du poste de travail ou l'interdiction du libre déplacement ;mais aussi plus grave l'interdiction systématique de former des organisations des droits de l'homme; en l'occurrence  le COLLECTIF DES DEFENSEURS SAHRAOUIS DES DROITS DE L'HOMME  ''CODESA'' dont  je suis presidente  et qui est toujours interdit par l'autorité administrative marocaine; à de tel sort s'affronte aussi l'ASSOCIATION SAHRAOUIE DES VICTIMES DES VIOLATIONS DES DROITS DE L'HOMME ''ASVDH'' .


Mes dames et Messieurs,
En tant que femme sahraouie victime de la répression marocaine, de la disparition forcée et de la détention arbitraire et aussi en tant que défenseur des droits de l’homme, je confirme que la situation des droits de l’homme aux territoires occupés du Sahara Occidental est aujourd’hui dramatique et ne cesse de se détériorer jour après jour. Je témoigne aussi que les populations sahraouies sont en détresse, j’en appelle à la protection de leurs droits élémentaires, et il est urgent et impératif d’accentuer les efforts et d’intensifier le travail pour mettre fin à notre souffrance.
 

Honorable audience,
Il est de notoriété que le coût du conflit au Sahara Occidental porte lourdement et conjointement sur la prospérité des deux  peuples sahraoui  et marocain en premier lieu mais porte aussi la grande  atteinte  aux aspirations tant exprimées des peuples maghrébins. Il est temps alors pour alléger les souffrances indicibles que cette situation engendre pour les populations. Ne serait-il pas juste que le peuple sahraoui bénéficie d'une protection internationale face à la répression féroce dont il est victime;   jusqu'à quand gardera la société internationale l'attitude déplorable d'assister en toute tranquillité à de pareille forme de domination étrangère qui altère nuisiblement au droit inaliénable des peuples à l'autodétermination; il est souhaitable tout de même de tenir de sincères engagements qui accélèrent le processus conduisant à l'autodétermination.
La commission du haut commissariat des Nations Unis pour les droits de l’homme, qui a effectué une visite au Sahara Occidental entre le 15 et le 19 Mai 2006, a confirmé dans son rapport que toutes les violations des droits de l’homme commises par les autorités marocaines au Sahara Occidental découlent du déni d’un droit fondamental et fondateur des Nations unis, à savoir le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui qui est un droit inaliénable et imprescriptible.


Mes dames et Messieurs, 
Depuis peu de temps les négociations entre les dirigeants sahraouis et marocains  ont franchi un quatrième round à Menhasset sous les auspices des nations unies et on s'attend à un cinquième mais le pressentiment qui règne ;  auprès des sahraouis voire les milieux les plus optimistes ; que ces discussions ne semblent pas aboutir et ceci malheureusement provoque le desapointement et le désespoir.A moins de deux ans sur l'achèvement du plan d'action de la deuxième décennie internationale pour l'élimination du colonialisme( annee2010)  le peuple sahraoui s'attend encore à recevoir le soutien de la communauté internationale et voir les nations unies jouer un rôle actif dans la recherche d'une solution juste et équitable à ce conflit qui nous a causé beaucoup de tragédie.


Mes dames et Messieurs,
Permettez moi de lancer au nom de tous les défenseurs sahraouis des droits de l’homme, du haut de cette tribune un appel pressant à toute la communauté internationale et surtout aux Etats Unis Américains d’œuvrer massivement pour la protection des citoyens sahraouis sous l’occupation marocaine, et je tiens à saisir l’occasion pour vous rappeler qu’une quarantaine des prisonniers politiques sahraouis parmi eux des défenseurs des droits de l’homme  ,sont aujourd’hui derrière les barreau dans les prisons du Maroc  et à la prison noire de El Aaiun occupé, ils se trouvent dans une des conditions incarcerales très déplorables, ils sont mal traités et privés de leurs moindres droits ; leur crime c’est avoir revendiqué le respect du droit d’autodétermination de leur peuple.
Ces prisonniers ont besoin de notre appui et de notre solidarité pour qu’ils recouvrent leur liberté. Mobilisons-nous donc pour leur liberté immédiate et pour la révélation du sort des autres sahraouis disparus depuis 1976


Honorable audience,
Pour finir je me trouve une deuxième fois attirée par les aspirations de ROBERT FRANCIS KENNEDY qui croyait à ce que le rôle des ETATS-UNIS D'AMERIQUE  se transforme par son influence dans le monde  pour instaurer la paix et la justice", disait –il aussi… le grand défi des américains est de maintenir la fidélité à la vérité; de garder fidélité à la liberté en tant que valeur humaine de base et garder dans nos cœurs et nos esprits la tolérance et la confiance mutuelle.
En fin permettez-moi de dédier ce prestigieux prix aux prisonniers politiques sahraouis, aux victimes de la répression marocaine et aux défenseurs sahraouis des droits de l’homme qui rendent une tâche noble et donnent beaucoup de sacrifices pour défendre les droits des autres.
Vive la paix  -  Vive la solidarité  - Vive l'amitié.
 
                                            Et   merci.
 
        
  Aminatou Haidar lauréate Du prix des droits de l’homme
                           ROBERT F. KENNEDY 2008  
    

 
 

Add comment


Security code
Refresh

accueil
Dichiarazione per la Privacy - Condizioni d'Uso - P.I. 95086110632 - Copyright (c) 2000-2020