Irib.fr, 18 avril 2015


La puissance dissuasive de l’Iran fait peur...


L’éminent linguiste et philosophe américain Noam Chomsky a jugé, dans une interview avec Euronews que les Etats-Unis et le régime sioniste sont des gouvernements "voyous" qui refusent de tolérer la force de dissuasion de l’Iran dans la région


Selon l’agence de presse Fars, le philosophe américain Noam Chomsky a souligné que l’Iran est un facteur de dissuasion face aux gouvernements "voyous" des Etats-Unis et du régime sioniste. Lors de cette interview, la journaliste d’Euronews Isabelle Kumar lui a demandé que « nous savons tous maintenant que l’Iran a conclu un accord préliminaire. Est-ce que cela ne vous donne pas une lueur d’espoir que le monde pourrait être un endroit plus sûr ?

Chomsky a répondu : « Je suis pour les négociations avec l’Iran, mais ces discussions sont profondément vicées. Il y a deux Etats au Moyen-Orient qui multiplient les agressions, la violence, les actes terroristes, les actes illégaux, en permanence. Ils sont tous les deux dotés d’armes nucléaires et de tout un armement. Et leurs armes nucléaires ne sont pas prises en compte ».

La journaliste d’Euronews a dit : « Vous n’accordez pas une très grande estime au président américain Barack Obama. Mais avec cet accord avec l’Iran, ne le voyez-vous pas sous un meilleur jour ? Le fait qu’il s’efforce de réduire la menace d’une guerre nucléaire ? Noam Chomsky lui a répondu en ces termes : « En fait il ne fait rien. Il a juste lancé un programme de plusieurs billions de dollars de la modernisation des armes nucléaires américaines, ce qui signifie l’expansion du système nucléaire.

C’est une des raisons pour lesquelles la célèbre horloge de l’apocalypse, établie par le Bulletin of Atomic Scientists, a, il y a quelques semaines, avancée de 2 minutes, donc plus près de minuit. Minuit est la fin. Il est maintenant 3 minutes avant minuit. C’est du jamais vu depuis 30 ans, depuis les années Reagan quand il y avait un risque imminent de grande guerre nucléaire.

La journaliste a poursuivi : « Vous avez mentionné les États-Unis et Israël avec l’Iran. Mais, maintenant, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu rejette l’accord préliminaire sur le nucléaire iranien, et il est ouvertement contre tout accord avec l’Iran ». Noam Chomsky lui a répondu : « Nous savons pourquoi. L’Iran a de très faibles dépenses militaires, même selon les normes de la région, sans parler des dépenses militaires des Etats-Unis. La doctrine stratégique de l’Iran est défensive. Elle est conçue pour tenir à distance une attaque, assez longtemps, pour que la diplomatie prenne le relais. Les États-Unis et Israël, deux Etats voyous, ne veulent plus tolérer le facteur de dissuasion. Aucun analyste stratégique ne croit pas que l’Iran puisse un jour utiliser une arme nucléaire.

Add comment


Security code
Refresh

accueil
Dichiarazione per la Privacy - Condizioni d'Uso - P.I. 95086110632 - Copyright (c) 2000-2020