Algérie Patriotique, 27 février 2015



Selon le politologue américain Norman Finkelstein:


«Netanyahou est un fou furieux qui prétend représenter la communauté juive»

Rafik Meddour


Le politologue américain Norman Finkelstein rejette la thèse selon laquelle il y a une montée de l’antisémitisme en Europe. Dans une interview à la chaîne de télévision satellitaire Russia Today, ce militant antisioniste, né à Brooklyn, dénonce un gros mensonge véhiculé par la machine médiatique pro-israélienne. «Il n’y a pas la moindre preuve d’une montée de l’antisémitisme. Ce que nous observons est que périodiquement, chaque fois qu’Israël se lance dans l’une de ses agressions meurtrières, il y a une montée, un pic de ce qu’on appelle des incidents antisémites. On a pu le voir durant l’opération Rempart en 2002, de même que durant Plomb Durci [2008] et Bordure Protectrice cet été. La question est la suivante : est-ce de l’antisémitisme ?» a souligné Finkelstein qui accuse clairement Israël et son Premier ministre Netanyahou d’être la principale source d’antisémitisme. «Vous avez cet Etat qui se désigne comme l’Etat du peuple juif. Et vous avez ce chef d’Etat qui, en l’occurrence, est un fou furieux, qui proclame partout dans le monde qu’il représente la communauté juive internationale. C’est ce qu’il dit», relève le politologue qui dénonce l’hypocrisie des dirigeants occidentaux. Il estime que par les propos qu’il sème partout où il va, Netanyahou met en danger l’ensemble de la communauté juive mondiale, à laquelle il endosse ses actes criminels et ses guerres meurtrières. «Il dit ceci : "Lorsque je déclare que nous devrions attaquer l’Iran, je représente l’ensemble de la communauté juive mondiale… Lorsque je déclare que nous devrions attaquer l’Irak, je représente l’ensemble de la communauté juive mondiale… Lorsque je déclare que nous devrions attaquer le Liban une nouvelle fois, lorsque je déclare que nous devrions encore attaquer le Hamas ou Gaza, je représente l’ensemble de la communauté juive mondiale"», précise Norman Finkelstein pour lequel il est donc injuste d’accuser les gens d’avoir commis une faute pour l’avoir pris au mot. Il se dit convaincu que «s’il y a quelqu’un qui est responsable de ce problème (l’antisémitisme), c’est bien l’Etat d’Israël et son chef, qui ne cessent de proclamer que leurs actions meurtrières sont commises au nom des juifs du monde entier». Finkelstein suggère une solution pour mettre fin à cette situation : obliger Israël et ses dirigeants d’arrêter de parler et d’agir au nom des juifs du monde entier. «Arrêtez de vous prétendre l’Etat du peuple juif parce que ce n’est pas vrai : vous n’êtes que l’Etat d’Israël. Et arrêtez de prétendre que vous représentez l’ensemble de la communauté juive mondiale, car la communauté juive mondiale ne vous a pas élus. Personne ne vous a donné ce titre, d’accord ?» lâche-t-il d’un ton grave, lui qui est un juif américain. Norman Finkelstein a donc le mérite et le courage de mettre à nu la politique de l’Etat sioniste, basée sur la victimisation pour mieux faire passer sous silence ses actes barbares commis à l’encontre de populations innocentes de Palestine. Un Etat criminel qui cherche par tous les moyens à ternir l’image de l’islam et des musulmans.




Add comment


Security code
Refresh

accueil
Dichiarazione per la Privacy - Condizioni d'Uso - P.I. 95086110632 - Copyright (c) 2000-2020