ANNAHJ ADDIMOCRATI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 Maroc, juin 2009 – ANNAHJ ADDIMOCRATI a organisé plusieurs rassemblements dans les villes du Maroc pour demander l’accès  aux medias et exprimer la position de boycott des élections communales du 12 juin



(Le sit in à Casablanca)





Nous avons reçu et volontiers nous publions:



Le samedi 6 juin 2009 , dans toutes les régions du Maroc, les militant-es et sympathisant-es d'ANNAHJ ADDIMOCRATI ont répondu présent-es à l'appel d'ANNAHJ pour exprimer et expliquer la position du boycott des élections du 12 juin et dénoncer la privation d'ANNAHJ des moyens audiovisuels publics. 
Le ministère de l'intérieur a interdit arbitrairement ces sit in légitimes.
A Tanger, Rabat, Agadir, Guercif, Casablanca et à Fès, les forces de répression ont dispersé brutalement les manifestant-es, arraché les banderoles et les pancartes, confisqué les mégaphones...Des militants ont été hospitalisés à Rabat et à Agadir, d'autres blessés sont signalés à Guercif où la répression était particulièrement féroce. Des militants sont arrêtés à Tanger et Guercif, puis relâches par la suite.
A Marrakech le sit in a été interdit, la place était inaccessible aux militants et aux citoyens.
A Meknès, ANNAHJ a pu organiser avec succès le sit in.
A Alhouceima capitale du Rif d'Abdelkarim Alkhattabi, premier grand républicain du Maroc,
les militant-es et sympathisant-es d'ANNAHJ, ont organisé un grand rassemblement populaire dans le plus grand boulevard de la ville, et cela malgré l'interdiction. Les forces de répression n'ont pas pu intervenir, évitant ainsi la réaction de la ville. C'est une question de rapport de force.
A Casablanca, des centaines de militant-es et sympathisant-es se sont rassemblé-es  à la place de Sraghna, et malgré l'intervention musclée de diverse forces de répression, des slogans ont été scandés, les militant-es n'ont quitté la place qu'après avoir réalisé l'objectif du sit in.
Le soir du samedi 6 juin 2009, les sections d'ANNAHJ ont repris l'opération de distribution des milliers et des milliers de tracts et autres brochures , présentant ANNAHJ, expliquant ses positions, et appelant les masses populaires à boycotter la mascarade du 12 juin 2009.
Les positions d'ANNAHJ dérangent. Les actions d'ANNAHJ font peur. Tant mieux! nous sommes sur la bonne voie!
Bravo les militant-es et sympathisant-es d'ANNAHJ !
               La lutte continue!



         Ali Fkir ( Mohammedia 7 juin 2009)