Algérie patriotique, 2 décembre 2013


Un mail adressé au patron des services marocains confirme la mainmise du Mossad sur Rabat

Le Makhzen et le lobby sioniste

Rafik Meddour


Les preuves sur les accointances du Makhzen marocain avec le lobby sioniste s’accumulent. L’estocade est portée cette fois-ci par un blog qui a réussi à se procurer des mails échangés entre de hauts responsables marocains et des hérauts d’Israël chargés de ratisser dans les milieux diplomatiques pour étendre la suprématie de l’entité sioniste


Le Makhzen n’a pas manqué de succomber aux chants des sirènes, lui qui est prêt à tout pour faire reconnaître la «marocanité» du Sahara Occidental qu’il a honteusement annexé en 1975 et dont il peine à faire accepter la légitimité.

Un proche de Mohamed Yassine Mansouri, premier responsable de la Direction générale des études et de la documentation (service de renseignements et de contre-espionnage au Maroc) se délecte et piaffe de fierté dans l’un des mails, car un influent dirigeant d’une organisation sioniste lui a proposé d’intégrer le conseil d’administration de cette organisation. «Jack Avital m'a proposé de faire partie du Conseil d'administration de son organisation (une première, un musulman dans une organisation de lobbying juif !) aux côtés du sénateur démocrate Schummer, du congressman Antony Winner, du gouverneur de New York et de plusieurs grands businessmen influents de la place», s’exclame-t-il dans un mail adressé au numéro un du renseignement marocain.

Il révèle en outre qu’il a rencontré à Tel-Aviv même le président de la multinationale Elbit (spécialisée dans la haute technologie des systèmes de sécurité) qui a roulé sa bosse au Mossad et ami de Jack Avital. Cet homme d’affaires lui a «proposé d'aider le Maroc (en toute amitié) sur le dossier du Sahara». Ce mail, qui a vraisemblablement été envoyé avant les élections qui ont permis à Barack Obama de devenir président des Etats-Unis d’Amérique, montre comment les Marocains se sont servis des relais du lobby juif au pays de l’Oncle Sam pour plaider leur «cause» auprès de l’administration américaine. «Ce personnage (le président d’Elbit, ndlr), qui a des relations de longue date avec le sénateur Obama, se dit prêt à nous aider pour établir des relations d'exception avec son équipe si, bien évidemment, ce dernier gagne les élections américaines. Je vais le rencontrer pendant le mariage du fils de Jack le dimanche prochain», souligne ce proche de Yassine Mansouri.

On apprend aussi que le directeur du DGED est également invité au mariage du fils du sioniste Jack Avital, mais qu’il n’y va pas aller afin que son rapprochement avec les sionistes ne soit pas flagrant. Son interlocuteur lui recommande toutefois de s’y faire représenter, car «quatre ministres israéliens feront le voyage, plusieurs hommes politiques et hommes d'affaires puissants seront présents».

Les sbires du sérail marocain ne reculent donc devant rien pour faire aboutir leur «troisième voie» sur la question du Sahara Occidental et maintenir la chaîne transfusionnelle de dons financiers qui permettent à l’économie et à la société du Maroc de survivre.

Add comment


Security code
Refresh

accueil
Dichiarazione per la Privacy - Condizioni d'Uso - P.I. 95086110632 - Copyright (c) 2000-2021